Meilleures Cartes Graphiques Pour Jouer En 4K

Un temps limitée au HD puis au full HD, la résolution fait aujourd’hui de grands bonds en avant, visant la 4K et même jusqu’à la 8K HDR. Les jeux étant cependant encore peu compatibles avec cette dernière technologie d’affichage, nous nous concentrons sur la résolution appelée à devenir le nouveau standard : la 4K. Dans cet article, nous vous invitons donc à retrouver les meilleures cartes graphiques pour jouer en 4K et streamer sur Twitch, en vous détaillant respectivement les modèles de Nvidia et AMD. Vous pourrez retrouver dans un second temps un guide d’achat vous accompagnant dans le processus de sélection.

Top 3 des meilleures cartes graphiques Nvidia pour la 4K

Depuis bien longtemps, le constructeur au logo vert a acquis la réputation de produire des GPU hauts-de-gamme et aux finitions exemplaires. Mais le revers de la médaille, c’est bien évidemment la tarification, un point sur lequel Nvidia est d’ailleurs de plus en plus critiqué face aux rapports qualité-prix attractifs de son concurrent AMD.

L’écosystème de Nvidia est cependant un argument de choc qui préserve première place ! On retrouve évidemment le fameux Ray-Tracing, mais également le DLSS (anti aliasing par IA), le CUDA (prise en charge de certaines opérations de la carte mère) ou encore le GSync. Sur ce point, le fabricant est prolifique et conserve une longueur d’avance sur la concurrence.

1. GeForce RTX 3090

Nvidia RTX 3090 Founder Edition

Sortie en même temps que la RTX 3080, cette carte graphique ultime est une véritable démonstration de force des prouesses que Nvidia est capable de réaliser. La fréquence d’horloge de base de 1400 MHz n’est pas la plus impressionnante : c’est bien du côté de la mémoire qu’il faut se tourner. La nouvelle technologie GDDR6X (en remplacement du GDRR6) s’accompagne de 24 Go dédiés. En 4K, le jeu est évidemment d’une fluidité impressionnante. C’est par exemple le cas de Death Stranding, affichant 113 FPS, ou encore Horizon Zero Dawn, à 79 FPS. Et ce, avec les options graphiques toutes poussées à leur niveau maximal !

Outre le jeu jusqu’en 8K HDR, la carte autorise évidemment les configurations multiples, comme pour le SLI Cross Fire. Mentionnons, enfin, la riche connectique, à base d’un port HDMI 2.1 et 3 DisplayPort 1.4. Face à ce monstre de performances, il faut évidemment s’attendre à en payer le prix, et ce, sur plusieurs points. Cela commence par la tarification, atteignant les 1500 euros, mais s’applique également à la consommation électrique (375 W !). Les dimensions de la carte graphique pour le jeu en 4K peuvent également en refroidir plus d’un. Ce sont toutefois là des inconvénients largement explicables au vu des performances que déploie la machine.

Les + :

  • Le choix parfait pour la 4K
  • Riche connectique
  • Des jeux à la fluidité impressionnante
  • Impressionnant écosystème Nvidia
  • Qualité de construction

Les – :

  • Prix démentiel et disponibilité limitée (susceptible d’évoluer)
  • Consommation électrique
  • Dimensions importantes

2. GeForce RTX 3080

Nvidia RXT 3080 Founders Edition

Débarquée fraîchement (septembre 2020), cette carte graphique permet elle aussi de jouer en 4K. Mais face au tarif vertigineux de la 3090, ce GPU se montre relativement plus abordable, aux alentours de 900 euros. Dans les faits, en 4K avec les options graphiques toutes au max, le taux d’image par seconde monte à 142 sur Wolfenstein : Young Blood ou encore 88 FPS sur Hitman 2. Ce GPU est donc une excellente alternative au modèle précédent si vous comptez vous adonner uniquement à la 4K. Si vous comptez toutefois faire évoluer prochainement votre matériel vers la 8K HDR, il sera cependant plus avisé de se diriger vers la RTX 3090. Les faiblesses de la machine demeurent finalement semblables à la précédente, à savoir une consommation électrique ou encore un gabarit (très) volumineux. J’ai fait une liste des meilleures RTX 3080 à acheter si vous souhaiter vous en procurer une.

Les + :

  • Excellente fluidité sur les jeux les plus récents
  • Très bonne qualité de construction
  • Rendu bluffant du raytracing
  • Bonne gestion du refroidissement

Les – :

  • Prix élevé
  • Dimensions importantes
  • Consommation électrique

3. GeForce RTX 2080 Ti

Nvidia RTX 2080 Ti Founders Edition

Entre les versions standard, Super et Ti, il est souvent difficile de s’y retrouver. Ce, d’autant plus que Nvidia a pu être critiqué en plusieurs occasions d’évolutions minimes à chaque sortie. Pour autant, ce modèle-ci précisément parvient à nous démontrer toute sa force, affichant une rapidité d’environ 18% supérieure à la version de base. Avec toutes options graphiques au max et en 4K, Rise of the Tomb Raider et Grand Theft Auto V afficheront respectivement 80 et 99 FPS. Bien que particulièrement convaincante, cette carte graphique de Nvidia n’est cependant pas forcément le choix le plus intéressant. Sa disponibilité est effectivement limitée et, pour le prix (1200 €), il est possible d’obtenir des appareils plus récents et plus performants (la RTX 3080 par exemple). Cela dit si vous la trouver à un prix intéressant ( moins de 700 €) alors il s’agit d’une affaire.

Les + :

  • Grande fluidité des jeux en 4K (min. 60 FPS)
  • Bon rapport consommation / performances
  • Système de refroidissement efficace et silencieux

Les – :

  • Souffre d’un prix trop élevé et d’une disponibilité limitée
  • Ventilation active au repos
  • Remplacée par la RTX 3070 qui est moins chère

Top 3 des meilleures cartes graphiques AMD pour la 4K

Maintenant que nous vous avons dévoilé les modèles les plus adaptés de Nvidia pour le jeu en 4K, il est maintenant temps de se tourner vers son concurrent, AMD. Particulièrement connu pour ses excellents rapports qualité-prix, le fabricant américain se concentrait surtout, à l’origine, sur l’entrée et le milieu de gamme. Son concurrent au logo vert avait ainsi tout le loisir de monopoliser le haut-de-gamme. Depuis peu, avec la Vega ou encore Radeon VII, AMD vise lui aussi ce haut niveau. Malgré ses prix très intéressants, le fabricant dispose toutefois d’un écosystème moins généreux que son concurrent. On citera ainsi l’Eyefinity (gestion de 6 écrans HDR en simultané), la FreeSync (rafraîchissement) ou encore la LiquidVR (pour l’amélioration de la fluidité du casque VR).

1. Radeon VII

AMD Radeon VII

Démarrons fort avec ce petit bijou d’AMD qui vient atteindre une promesse sur laquelle même Nvidia a du retard : la finesse de gravure. Elle est ici de 7 nm, et assure donc à la fois une moindre consommation électrique pour une meilleure dissipation thermique. Un fait attesté en pratique, même si la consommation devient assez importante dès lors que le GPU est poussé dans ses retranchements.

La fluidité en jeu est tout à fait à la hauteur de nos attentes. On peut ainsi largement espérer 81 FPS pour Black Ops 4, 65 FPS pour Battlefield V ou encore 91 FPS pour Destiny 2 (en 4K, toutes options graphiques activées et au max bien sûr). Mentionnons cependant que ses données s’appliquent au jeu sans raytracing, une technologie que seul Nvidia propose à l’heure actuelle sur ses derniers modèles de GPU. Pas de panique cependant : les dirigeants d’AMD ont promis l’arrivée du raytracing sur la prochaine génération de cartes graphiques ! Wait & See !

Les + :

  • Finesse de gravure 7 nm
  • Performances en WQHD et 4K
  • Silence de fonctionnement hors jeu
  • Quantité de mémoire honorable (16 Go)

Les – :

  • Pas de prise en charge du ray tracing
  • Assez bruyante en jeu

2. Radeon RX Vega 64

AMD Vega 64

La carte graphique est disponible en trois versions (Balanced, Turbo et Turbo + Max Fan), mais nous prenons ici celle de base (Balanced). Dans les faits, avec les graphismes au max en 4K, on atteint les 78 FPS sur Bioshock Infinite et 46 FPS sur The Witcher 3, par exemple. Il faudra en revanche faire des concessions sur les options graphiques pour des jeux plus gourmands, comme Hitman Absolution. A titre d’info, les fonctionnalités les plus gourmandes sont souvent l’anticrélenage et l’occlusion ambiante. En cas de chute de FPS, pensez donc à modérer ces paramètres. On ne peut contester les performances élevées du modèle, mais pour une fois, AMD n’a pas vraiment la mainmise sur le rapport qualité-prix. Et cela témoigne d’ailleurs de son arrivée récente dans le haut-de-gamme ! Cette carte graphique souffrira notamment de la comparaison avec la RTX 3080, au même plus mais évidemment plus poussée pour le jeu.

Les + :

  • Bonne fluidité des jeux en 4K
  • Riche connectique
  • Prise en charge du FreeSync (technologie de rafraîchissement d’image)
  • Efficacité du refroidissement

Les – :

  • Souffre de la concurrence sur le rapport qualité-prix
  • Importante consommation électrique
  • Relativement bruyante en jeu

3. Radeon RX 5700 XT

AMD 5700XT

Le rapport qualité-prix est sans conteste l’argument majeur de cette carte graphique pour le jeu en 4K, puisqu’il est possible de la trouver aux alentours de 400 euros. Evidemment, à ce prix, vous devrez réaliser quelques concessions : ne vous attendez donc pas à atteindre les 60 images par seconde pour les jeux les plus gourmands. Vous pourrez ainsi compter sur 44 FPS sur Project Cars 2 et tout juste 33 FPS sur Total War Warhammer 2. Sur des jeux un peu moins exigeants cependant, comme Star Wars Battlefront 2, vous pourrez cette fois-ci excéder les 60 FPS. Notre conseil comme à chaque fois : jouez sur les options graphiques, tout particulièrement l’anticrénelage et l’occlusion ambiante. Cela vaut d’autant plus le coup au vu du positionnement tarifaire très intéressant de cette carte et de ses performances.

Les + :

  • Pour le jeu en 4K à 30 FPS min.
  • Formidable rapport qualité-prix
  • Consommation électrique maîtrisée

Les – :

  • Ventilation un peu bruyante en jeu

Comment choisir son GPU pour le 4K ?

Plusieurs modèles (à différents niveaux de tarification) vous ont été présentés dans le comparatif, mais outre la question des FPS, un certain nombre d’éléments doivent être examinés. Nous détaillons donc pour vous les critères de sélection en question ci-dessous.

La fréquence d’horloge de base et la fréquence boostée

Ces données techniques ne sont certes pas toujours les plus pertinentes, mais elles donnent une bonne vue sur les performances générales de la carte. La fréquence de base désigne le taux de MHz pour le fonctionnement au repos ou peu sollicité, tandis que la fréquence boostée désigne le même taux, mais pour des usages applicatifs beaucoup plus gourmands. On pensera bien évidemment au gaming !

Il est à noter que ce sont là des données que vous pouvez souvent améliorer au moyen de l’overclocking. Très populaire auparavant, cette technique consistait à « débrider » la carte en quelque sorte afin de pousser ses performances encore plus loin. Puisqu’aucune limite théorique ne s’appliquait, le procédé présentait toutefois des risques, notamment de surchauffe et de durabilité limitée du matériel. Les possibilités d’overclocking sont donc moins généreuses maintenant, le fabricant leur préférant un overclocking dit d’usine, mieux maîtrisé et plus sécurisé.

Le socket et la carte mère

Si vous vous plongez un peu plus dans les fiches techniques des produits, vous constaterez que de nombreuses dénominations de sockets apparaissent. C’est un élément que vous devez prendre en considération à n’en pas douter, car il est là question de compatibilité avec la carte mère. Vérifiez donc les sockets pouvant être connectées à la carte mère pour savoir s’il vous est possible d’opter pour tel ou tel GPU.

La mémoire

Celle-ci permet au GPU de conserver littéralement en mémoire un certain nombre de données liées à vos applications, comme les jeux. De cette manière, la carte graphique en tant que tel a une moindre quantité de calculs à effectuer, et peut donc déployer une excellente fluidité en jeu. Dans cette perspective, trois éléments devront attirer votre attention : le type de mémoire (GDDR6X, GDDR6, HBM2, etc.), la quantité de mémoire (visez les 12-16 Go au minimum) ainsi que la fréquence de celle-ci. Puisqu’il s’agit de données très techniques, n’hésitez pas à consulter les divers tests, comparatifs et retours des utilisateurs afin de vous faire une idée plus précise des performances du GPU une fois en action.

La résolution

Nous nous sommes évidemment concentrés ici sur la 4K, et si telle est votre situation, c’est bien le paramètre que vous devez observer en priorité. Considérez cependant les évolutions de votre matériel : envisagez-vous de vous diriger prochainement vers la 8K HDR ? Si celle-ci est effectivement encore peu exploitée par les jeux, elle peut être amenée à devenir un futur standard. Dans une perspective d’évolution, il peut donc être intéressant d’investir dans un GPU déployant de bonnes performances à ce niveau (et donc excellentes en 4K). Cela est bien évidemment à mettre en perspective avec la question du prix, la championne du titre, la RTX 3090, affichant un prix affolant d’environ 1500 euros.

Les performances et le gaming

C’est bien évidemment un critère essentiel qui va constituer la principale variable de choix pour les joueurs. En 4K, les ressources graphiques sont déjà impressionnantes, mais elles sont encore plus nombreuses si vous poussez les options graphiques au maximum ; d’autant plus en activant, on l’a vu, l’occlusion ambiante ou l’anticrénelage. A cet égard, les fiches des produits détaillant les caractéristiques techniques ne vous offriront que peu de renseignements ; il faudra donc se tourner vers les benchmarks. Tapez dans le moteur de recherche la référence du GPU + benchmark FPS, et vous pourrez retrouver des retours d’utilisateurs pour les FPS de tel ou tel jeu. Ce sont des bases de données complètes et pertinentes.

En plus des paramètres graphiques, les diverses technologies incluses doivent être intégrées. Nous pouvons par exemple penser au DLSS, à l’anti aliasing ou encore au ray tracing, autant de fonctionnalités qui requièrent des ressources graphiques importantes. Nous avons d’ailleurs vu à cet égard que Nvidia garde encore la main sur son concurrent AMD.

Le refroidissement : efficacité et bruit

Qui dit grande puissance dit production de chaleur importante, aussi est-il nécessaire d’investir dans un excellent appareil de dissipation thermique. A ce niveau, on constate généralement que la chauffe est mieux gérée chez les GPU de Nvidia. Ne vous leurrez pas : en 4K, vous n’aurez d’autres choix que d’acheter un système de ventilation (ou watercooling) performant !

Vous devrez non-seulement vous pencher sur l’efficacité de la dissipation thermique (y compris pour les jeux les plus gourmands), mais également les éventuelles nuisances sonores. Il est à noter par exemple que les cartes graphiques hauts-de-gamme d’AMD sont plus bruyantes en jeu que leurs équivalentes Nvidia.

La finesse de gravure

Exprimée en nanomètre (nm), celle-ci reflète non pas la taille des éléments (transistors, etc.) mais désigne un processus de fabrication. Celui-ci consiste à diminuer la taille des composants de telle sorte qu’il est possible d’en placer davantage sur une même surface. Cela présente d’abord un intérêt pour les constructeurs : les wafers de silicium (galettes constituant les surfaces du GPU) sont coûteux à la production. Cela leur permet donc à terme une meilleure rentabilité. Un avantage se présente cependant également aux consommateurs, puisqu’une plus petite finesse de gravure est souvent corrélée par une augmentation des performances (de consommation électrique, de production de chaleur et en jeu).

Les dimensions

Les cartes les plus puissantes affichent bien souvent des gabarits volumineux, et cela est loin d’être une exception en 4K. Prenez l’exemple de la RTX 3090, un véritable monstre dont la taille a d’ailleurs été comparée à la PS5, déjà un sacré gros bébé. Pourquoi évoquer spécifiquement les dimensions ? Car il faudra les prendre en considération pour le choix de votre tour. Il faut non-seulement que le GPU puisse rentrer dans celle-ci, mais également que le boîtier soit suffisamment large pour permettre une ventilation optimale et silencieuse. Pas question, donc, de se tourner vers les mini-boîtiers ATX par exemple.

Sources :

 

Laisser un commentaire