Accueil » Périphériques et Accessoires » Souris » Corsair Dark Core Pro RGB Test & Avis

Corsair Dark Core Pro RGB Test & Avis

Pour sniper ou faire une rafale dans les FPS, pour enchaîner les actions sur un MOBA, pour effectuer des actions précises exigeant de la réflexion, la souris gamer est votre alliée. Je vous propose donc de découvrir mon test de la souris gamer Corsair Dark Core Pro RGB, un modèle régulièrement mentionné comme l’un des meilleurs, en France et à l’étranger. Est-ce justifié, surtout au regard du prix ? Voyons ce que vaut ce modèle haut-de-gamme.

Caractéristiques de la Corsair Dark Core Pro RGB

Corsair Dark Core Pro RGB : vue d’ensemble
Connexion : souris gamer avec ou sans fil
Autonomie : jusqu’à 50h (sans RGB) ou jusqu’à 18h (avec RGB)
Dimensions : 12,7 x 8,9 x 4,3 cm
Poids : 133 g
Câble : flexible, longueur de 1,5 m
Capteur optique : Pixart PMW3392
Fréquence : 2000 Hz (1 ms, paramétrable)
Accélération : 50G
Boutons : 2 clics gauche / droite, 1 bouton central, molette, 4 boutons latéraux (gauche)
Boutons paramétrables : oui, tous
Plages de DPI : 800 ; 1500 ; 3000 ; 400 (mode sniper)
DPI max (pas par défaut) : 18 000
Vitesse : 450 IPS max.
RGB : réglage sur 9 zones
Logiciel : oui, Corsair Utility Engine (iCUE)
Garantie : 2 ans

Réception & Unboxing

Comme pour d’autres modèles de souris, je suis passé par LDLC pour commander la Corsair Dark Core Pro RGB : elle est arrivée rapidement et dans un parfait état.

Le colis ouvert, je découvre une boîte sérieuse et bien protégée, plutôt Premium. Dans la boîte, on retrouve bien entendu la souris et le câble USB pour la recharge, mais également une griffe amovible pour le côté droit de la souris, ainsi que le dongle USB pour la connexion Wireless. Tout est très bien rangé et protégé, chaque élément ayant son encoche et ses protections plastiques. Sur le câble USB, les parties sensibles aux rayures sont elles aussi protégées.

Côté documentation, on retrouve 4 livrets : pour la garantie ; pour la sécurité ; pour le recyclage ; pour l’utilisation. Tous sont multilingues et donc également disponible en français.

En bref, ma première impression est très positive. Le packaging est à la hauteur du niveau de gamme.

Le design : qualité et esthétique

La souris mise sur les formes et les reliefs pour nous en mettre plein la vue. La zone de grip avec ses pointillés tranche avec le reste de la surface, lisse pour le coup. La souris emprunte plusieurs codes du gaming, comme les lignes droites. Corsair joue toutefois la carte de l’apaisement : le corps rond et généreux se dévoile sous de belles courbes, lui conférant un charme bien particulier. Classique, enfin : Corsair fait apparaître son logo en bas de la souris, les fameuses voiles !

Côté qualité de fabrication, je vous confirme qu’on est sur du haut de gamme. Les plastiques sont d’excellente qualité, présentant une sacrée durabilité. Les finitions, elles, sont irréprochables.

Avis sur l’ergonomie de la Dark Core Pro RGB

C’est une souris gamer particulièrement étudiée que nous présente Corsair. Sa forme ergonomique épouse à merveille la paume de la main, mais attention. Avec les dimensions 127 x 89 x 43 mm, cette souris est à réserver aux grandes mains. Les petites et moyennes mains, elles, galèrent à atteindre les boutons, et la préhension de la souris est difficile. Ce n’est pas un inconvénient en tant que tel, mais c’est à savoir. Les meilleures alternatives sont sans aucun doute la SteelSeries Rival 3 ou la Razer Deathadder V2.

Le contact du revêtement est hyper agréable. La zone de grip à l’arrière et sur les accroches latérales fournit un repos confortable à la paume des mains. Les boutons et l’avant de la souris présentent un revêtement lisse, marquant la différence entre les zones de soutien et les zones d’action. C’est bien pensé, et j’aurais aimé que Corsair le pousse même un peu plus loin. Par exemple, les deux boutons à gauche du clic gauche ne se distinguent pas facilement au toucher. Il faut donc regarder la souris pour appuyer, et faire preuve de patience le temps que la mémoire musculaire soit entraînée.

L’intelligence de conception m’a vraiment bluffé. Par exemple, le port USB pour la recharge est situé à l’avant : vous pouvez donc vous servir de la souris en mode filaire sans problèmes. L’accroche amovible à droite, par ailleurs, est magnétique. L’installation se fait donc simplement, sans forcer. Vous pouvez donc opter au choix pour la zone de grip ou la surface lisse classique. A l’intérieur, un espace est prévu pour ranger le dongle USB, signalé par un pictogramme. Ce niveau de détails est excellent et confirme l’impression très Premium.

Pour revenir au câble USB, il est tressé : il fait donc preuve d’une bonne solidité. Toutefois, je regrette qu’il manque encore de souplesse. En comparaison de modèles purement filaires, le câble a une certaine rigidité, ce qui fait qu’il tient en l’air. Pas hyper pratique si vous n’avez pas beaucoup d’espace sur le bureau, et le rendu visuel est un peu fouillis.

Que valent les performances de la Dark Core Pro RGB ?

Au bout de longues et intenses sessions gaming, je prends conscience du confort d’utilisation de la souris. Si son poids est certes élevé (133 g), cela ne se ressent que peu à l’utilisation, tant il est bien équilibré. La glisse est bonne et, surtout, fluide : pas de risque de perte de précision.

Le capteur Pixart, quant à lui, est à la hauteur de sa réputation : il reproduit à merveille les mouvements, sans latence. Et ce, y compris quand vous jouez sans fil ! D’ailleurs, je ne note pas de différence à l’utilisation entre Wireless et Wired : la réception est toujours excellente, d’autant que vous pouvez pousser la fréquence à 2000 Hz (0,5 ms).

Je confirme toutefois que les boutons ne sont pas très accessibles intuitivement, et qu’il faudra souvent regarder la souris pour éviter les missclicks. D’expérience, je peux toutefois vous dire qu’on prend le coup de main assez rapidement.

Pour le jeu vidéo, pas de doute : cette souris gamer sans fil est excellente.

Le logiciel Corsair Utility Engine (iCUE)

Vous ne pourrez pas vous en passer, puisqu’il est nécessaire de la télécharger pour installer Corsair Dark Core Pro RGB. Surtout que l’installation est un peu laborieuse : vous devez nécessairement commencer avec le dongle USB en sans fil, pas d’utilisation filaire dans un premier temps. Il faut ensuite vous rendre sur le site du fabricant dans la page « Software » et trouver le bon logiciel iCUE pour la souris. Je regrette que Corsair ne prévoie pas simplement un logiciel unique pour l’ensemble de ses périphériques, comme les suites Synapse et Steel Engine.

Sur la page d’accueil, vous retrouvez l’onglet pour la Dark Core Pro. Vous accédez ensuite au paramétrage de la souris ainsi qu’à la gestion des différents profils. Bon point : je repère que la souris a une mémoire matérielle, ce qui signifie que vous pouvez définir des paramètres que le matériel enregistrera et conservera, même sans iCUE exécuté en tâche de fond. Encore une réelle intelligence du fabricant.

Je reviens plus bas sur le RGB ; parlons des réglages. Vous pouvez créer des macros et configurer les différents boutons via « Actions » et assigner les commandes désirées. Dans « DPI », vous gérez les plages (3 + mode sniper à 400 DPI). Les trois niveaux par défaut sont fixés à 800, 1500 et 3000. Perso, j’ai diminué les 1500 à 1300 DPI, ça me paraît être le bon compromis entre vitesse et précision en jeu. Vous pouvez également choisir la couleur du témoin de DPI. « Performances », enfin, vous laisse gérer la couleur du témoin de profil et activer la prédiction et l’amélioration de la précision du pointeur (déconseillée en jeu).

Au niveau des possibilités de réglages, iCUE remplit parfaitement son rôle à mes yeux.

Qu’en est-il du rétroéclairage RGB de la souris gamer ?

Si la souris indique directement dans son nom « RGB », je pense qu’on est en droit d’en attendre beaucoup. Sur le papier, effectivement, ça promet : réglage sur 9 zones, accès à l’impressionnante suite logicielle iCUE ; je suis assez impatient de tester toutes les possibilités.

Pour ce faire, on passe donc sur « effets d’éclairage », onglet via lequel vous pouvez choisir l’effet souhaité. Arc-en-ciel, pluie, visière : vous avez le choix entre 6 effets prédéfinis, 5 effets à personnaliser et 11 effets en Lightning Link (pour la synchro entre tous vos appareils Corsair). Réglage des couleurs, de la vitesse, de la luminosité, du démarrage et de l’arrêt… L’essentiel y est là. Toutefois, je constate avec déception que les 9 zones ne peuvent pas être réglées indépendamment. En gros, vous ne pouvez appliquer qu’un seul filtre à l’ensemble des zones, et vous décidez seulement de l’activation / désactivation de telle ou telle zone.

Du coup, je trouve le logiciel et les réglages moins créatifs que pour la Deathadder V2 et la Rival 3 dont je vous parlais déjà précédemment. Vous pouvez toutefois vous consoler grâce aux différents profils RGB que vous pouvez sélectionner à la volée via le bouton central (sous l’indicateur d’autonomie).

Entendons-nous bien : vous avez quand même pas mal de possibilités et de quoi vraiment avoir quelque chose votre souris perso. Mais j’en attendais davantage pour une souris qui en fait quand même un gros argument, notamment sur les 9 zones.

Conclusion du test de la souris gamer Corsair Dark Core Pro RGB

J’ai vraiment une grande affection pour ce modèle qui comble nombre de mes attentes. La qualité Premium se voit dès l’ouverture, se ressent au toucher, se constate au travers des multiples innovations et intelligences de conception.

A l’utilisation, c’est un tout cohérent et performant que l’on tient au creux de la paume de main. Le capteur, réactif et précis, fait véritablement figure d’exemple. Pour le prix, j’aurais tout de même un produit encore plus abouti : pour mieux reconnaître les boutons, au toucher, ou encore avec un RGB encore plus créatif.

J’ai aimé :

  • Belle qualité de fabrication
  • Design unique et esthétique
  • Conception intelligente et ergonomique, le top !
  • Un capteur irréprochable
  • Très confortable pour les grandes mains
  • 8 boutons paramétrables
  • Une suite logicielle complète et plutôt intuitive
  • Mémoire embarquée (profils, RGB et actions)
  • Un RGB plutôt avancé…

J’ai moins aimé :

  • … mais qui laisse tout de même un goût d’inachevé
  • On distingue mal certains boutons au toucher
  • Il est nécessaire de télécharger le logiciel pour installer la souris

Voici notre sélection des meilleurs composants pour votre PC

Laisser un commentaire