Meilleure Carte Graphique Pour Le Montage Vidéo

Montage Video carte graphique

Si vous vous lancez dans le streaming sur Twitch, il y de fortes chances que vous soyez aussi amené à faire du montage vidéo, et pour y arriver il vous faudra une bonne carte graphique. Vous constaterez cependant rapidement que les prix peuvent s’échelonner de quelques centaines à plus d’un millier d’euros. Pour cette raison, nous vous invitons à découvrir dans un premier temps notre sélection des meilleurs GPU pour l’édition vidéo, puis le guide d’achat aidant au processus de décision dans un second temps.

Comparatif des meilleures cartes graphiques pour le montage vidéo

1. Nvidia GeForce RTX 3080

Entendons-nous bien : ce GPU dernière génération déploie des performances exceptionnelles, mais c’est un achat disproportionné pour « juste » l’édition vidéo. Effectivement, il s’agit là d’une carte graphique particulièrement onéreuse dont le prix atteint aisément les 900 euros. Faites-en donc le choix si – et seulement – si vous comptez vous adonner dans le même temps au gaming. La puissance du GPU vous permettra ainsi de jouer en 4K avec le ray tracing activé. Il y a bien peu de critiques à formuler à l’encontre de ce modèle ; cependant, veillez à disposer d’un large boîtier, le GPU étant particulièrement volumineux. Cela est également essentiel en ce qui concerne le refroidissement, sans quoi les nuisances sonores peuvent vite devenir insupportables. Sachant que tous les modèles de RTX 3080 ne se valent pas, j’ai fait un top des meilleures RTX 3080 sur le marché.

Les + :

  • Permet le jeu en 4K avec ray tracing activé
  • La technologie DLSS pour 60 FPS en 4K
  • Riche connectique

Les – :

  • Grandes dimensions
  • Prix élevé

2. Nvidia GeForce RTX 2080 Ti

Toujours à très haut niveau de gamme, le fabricant au logo vert ne cesse de nous impressionner. La carte semble ici réussir sur tous les tableaux : performances, efficacité du refroidissement, nuisances sonores ténues… Les commentaires des consommateurs valorisent également la rapidité du traitement de tâches complexes, comme l’édition vidéo. C’est là sans conteste une solide machine, mais qui souffre désormais de la comparaison avec sa petite sœur que l’on présentait précédemment. Le prix auquel on la trouve peut effectivement être supérieur alors même que les performances ne sont pas aussi élevées. Elle pourra cependant vous convaincre par ses dimensions plus ténues et sa puissance préservée (jeu 4K à 60 FPS, comme précédemment).

Les + :

  • Excellente pour l’édition vidéo ET le gaming
  • Refroidissement efficace et silencieux
  • Grande quantité de mémoire (11 Go)

Les – :

  • Prix toujours élevé…

3. Nvidia GeForce RTX 2060 Super

En comparaison des deux modèles précédents, envisageons maintenant un modèle un peu plus abordable, lequel tourne aisément autour de 450-500 euros. La fréquence de l’horloge boostée à 1650 MHz déploie de sacrées performances, ce qui vous servira pour l’édition vidéo et le jeu en résolution WQHD. La quantité de mémoire demeure certes inférieure à la machine précédente, à 8 Gb, mais la rapidité de traitement lors de tâches complexes est toujours aussi satisfaisante. Au vu du rapport qualité-prix que nous dévoile la RTX 2060 Super, nous ne pouvons que vous la recommander. Ce, d’autant plus que la différence de tarification avec la 2060 standard demeure limitée alors même qu’en termes de performances, la Super l’emporte largement.

Les + :

  • Jeu en WQHD avec ray tracing
  • Rapidité du traitement de la vidéo
  • Un bon compromis pour le prix

Les – :

  • Ventilation active au repos

4. AMD Radeon RX 580 Graphics

Ce qui vous convaincra certainement le plus avec ce modèle, c’est son tarif abordable en comparaison des supers performances que l’appareil déploie. Pour quelques 200 euros, vous pourrez profiter d’une carte graphique permettant l’édition de vidéo en 4K. Elle peut, pour se faire, compter sur une fréquence de 1425 MHz après overclocking. La quantité de mémoire est également honorable, avec 8 Go dédiés ; la technologie GDDR5 n’est certes pas la plus récente, mais demeure tout à fait pertinente. Le petit plus qui aurait permis au modèle de s’illustrer davantage ? Des dimensions moins importantes, lui permettant de s’intégrer dans davantage de tours.

Les + :

  • Tout à fait adaptée au montage de vidéo 4K
  • Possibilités d’overclocking
  • Prix compétitif
  • Richesse de la connectique

Les – :

  • Conception volumineuse
  • Pas pour DaVinci Resolve

4. Nvidia GeForce GTX 1660 Super

Revenons maintenant au fabricant américain au logo vert qui, décidemment, domine le classement. Face aux appareils particulièrement onéreux qui vous étaient présentés en top, nous envisageons ici quelque chose de bien plus abordable. Vous pourrez ainsi la retrouver à un peu plus de 200 euros et, pour les performances, c’est définitivement un rapport qualité-prix des plus attractifs qui nous est déployé ici. Vous devrez cependant réaliser quelques concessions : ce n’est par exemple pas le meilleur choix faire du montage vidéo en 4K, ni pour l’utilisation du logiciel DaVinci Resolve. En revanche, avec sa fréquence de 1530 MHz, elle sera parfaitement convaincante pour l’édition en WQHD ou encore pour le jeu en full HD. Elle souffre cependant de la comparaison avec le précédent modèle d’AMD, lequel est à peine plus cher mais permet, lui, le montage de vidéo 4K en toute fluidité.

Les + :

  • Prix très intéressant
  • Dimensions réduites
  • Performances équilibrées

Les – :

  • Peu adaptée au logiciel Davinci Resolve
  • Trop faible pour l’édition en 4K

Guide d’achat de la carte graphique pour le montage vidéo

Vous avez pu constater au travers du comparatif que les gammes s’étendent et les prix peuvent se révéler explosifs. Dès lors, il est essentiel de bien identifier vos besoins afin de connaître le bon modèle vers lequel se tourner. Nous évoquons également les différents critères de sélection.

GPU AMD ou Nvidia : que choisir ?

Ce sont effectivement les deux constructeurs qui se distinguent sur le marché. Jusqu’alors, la technologie de Nvidia lui permettait de garder une réelle avance. C’était particulièrement le cas en ce qui concerne les performances thermiques. Pendant ce temps, AMD se concentrait sur l’entrée et le milieu de gamme. Les choses ont changé depuis, et ce dernier fabricant est à même de proposer des produits au rapport qualité-prix attractif, pour des performances tout à fait honorables.

Plusieurs critères devront être observés, comme les logiciels de montage que vous utiliserez. Typiquement, Adobe est davantage optimisé pour Nvidia que pour son concurrent. La différence de prix peut toutefois faire pencher la balance en faveurs d’AMD, d’autant plus que vous n’avez pas forcément à vous procurer les modèles les plus puissants.

Faut-il un GPU puissant pour le montage vidéo ?

Puisqu’il s’agit de vidéo, on pourrait être tenté de croire que les ressources graphiques sont ce qui importent le plus. Pourtant, une grande majorité des logiciels d’édition vidéo sollicitent bien plus le processeur que la carte graphique.

Ainsi, bien que le choix du GPU ne soit pas à négliger, celui du CPU est encore plus important. Nous vous invitons donc à retrouver notre comparatif des meilleurs processeurs pour le montage vidéo.

Quel logiciel de montage vidéo utiliser ?

Le choix de la solution logicielle dépendra principalement de votre système d’exploitation.

  • Pour Windows

C’est typiquement le système d’exploitation le plus utilisé au monde, et qui offre logiquement la plus grande compatibilité avec les différentes solutions logicielles. Parmi les plus complètes et destinées aux professionnels, on recommandera tout particulièrement Adobe Premiere Pro CC et DaVinci Resolve. Si vous êtes toutefois débutant en la matière et que vous ne souhaitez pas dépenser autant, EaseUS Video Editor et Magix Video Deluxe sont bien plus indiqués.

  • Pour MacOS

Comme pour l’OS de Windows, DaVinci Resolve est également compatible avec les appareils d’Apple. D’autres logiciels sont également disponibles, comme VSDC Free Editor (disponible gratuitement) ou Final Cut Pro X (l’équivalent d’Adobe Premiere Pro CC).

Comment choisir sa carte graphique pour le montage vidéo ?

Passons maintenant aux différents paramètres que vous devez observer, non-seulement en ce qui concerne les caractéristiques techniques de la machine, mais également les performances que vous en attendez en fonction de vos besoins.

L’utilisation

Pensez d’abord aux objectifs que vous souhaitez atteindre : s’agit-il simplement de faire du montage vidéo ? Ou désirez-vous également vous servir de la carte pour jouer ? Dans le cas du stream, cela tient souvent à votre configuration. Par exemple, dans le cas d’une config à 2 PC, l’ordinateur gérant le montage, l’édition vidéo et l’encodage n’a pas besoin d’un GPU aussi puissant que pour une config à 1 PC devant gérer à la fois le jeu et le stream. Il convient donc d’estimer avec précision à quoi vous servira le GPU afin d’investir dans un matériel adapté, tant en termes de budget qu’au regard de vos attentes.

La résolution

C’est certainement l’un des facteurs qui jouera le plus afin de choisir le matériel adapté à l’édition vidéo. Vous n’aurez effectivement pas besoin du même GPU selon que vous fassiez du montage en full HD, WQHD, 4K, 6K… et jusqu’à 8K HDR ! Prenez certes en compte votre config actuelle, mais également les potentielles évolutions à court et moyen terme. Si vous êtes appelé à changer d’écran pour une résolution supérieure, il peut être de bon ton d’opter directement pour un GPU performant, en anticipation.

La compatibilité

Plusieurs paramètres doivent être pris en question afin de s’assurer, tout simplement, que la carte graphique puisse bien être utilisée avec votre config actuelle (ou config à venir). Examinez tout particulièrement ces trois critères :

  • Les dimensions: les GPU volumineux ne pourront pas rentrer dans les mini-boîtiers ; ils exigeront par ailleurs une tour assez large afin de profiter d’une ventilation optimale
  • Le socket: celui-ci désigne la connectique permettant le branchement à la carte-mère ; vérifiez que celle-ci puisse bien être connectée au GPU désiré
  • La puissance du bloc d’alimentation : vous devez vous concentrer sur le TDP (Thermal Power Design) de la carte graphique et opter pour une alim suffisamment puissante

Le ray tracing : une nécessité ?

C’est là l’une des grandes promesses de Nvidia, à savoir une gestion plus réaliste des ombres et de la lumière pour un rendu spectaculaire. Voilà l’annonce sur le papier, mais qu’en est-il dans les faits ? Il y a encore peu, la visibilité sur le raytracing demeurait encore limitée : en cause, non pas la technologie de Nvidia, mais les jeux, ne la supportant pas encore. Pour autant, au fur et à mesure des sorties, cette technologie d’affichage est appelée à devenir un véritable standard (en témoignent la Xbox Série X et la PS5, toutes deux la supportant). On constate donc bien plus les progrès du raytracing aujourd’hui, notamment avec la dernière génération de cartes RTX 3080 et 3090. En tout cas, pour les viewers, le raytracing est un véritable plaisir pour les mirettes !

La ventilation et le bruit

Afin que votre matériel évite la surchauffe et présente une bonne durabilité, il est essentiel que la ventilation soit adaptée. Que vous optiez pour les ventilos fournis par le fabricant ou pour un achat séparément (ventilateurs ou watercooling AIO), ceux-ci doivent être choisis en adéquation avec les performances du GPU. Effectivement, plus celui-ci sera puissant, plus son dégagement de chaleur sera important. Il est dès lors important d’investir dans un système efficace pour une bonne dissipation thermique. Outre les performances de refroidissement, prêtez également une attention aux nuisances sonores. Les ventilateurs peuvent effectivement devenir bien plus bruyants dès lors que le GPU est poussé dans ses retranchements, comme avec le gaming.

  • Notre conseil d’achat si vous optez pour un refroidissement à part : les ventilateurs BeQuiet ! sont particulièrement réputés pour leur fonctionnement silencieux. Si vous jouez sans casque audio et que vous ne supportez pas le bruit des ventilos, c’est dès lors un choix tout indiqué !

L’overclocking

Il s’agit d’un processus applicable aux composants informatiques et visant à les pousser au-delà de leurs performances de base. Dans le cas de la carte graphique et du processeur, par exemple, cela consiste notamment à booster la fréquence d’horloge tout en optimisant les ventilateurs. Si à l’origine le procédé permettait de sacrés gains de performances, il présentait cependant des risques dans le même temps. Risque de surchauffe, d’usure plus prononcée, de défaillance ou de panne : les constructeurs se devaient de réagir. Avec un overclocking d’usine, ceux-ci limitent donc les possibilités laissées aux utilisateurs. Vous disposez cependant toujours d’une marge de manœuvre pour booster le GPU, mais attention à ne pas l’emmener trop loin.

Sources:

Laisser un commentaire