11 Solutions Pour Une Carte Graphique Qui Crash

Vous venez de changer de carte graphique et là quand vous essayez votre jeu préféré pour voir la différence et malheureusement pour vous, le jeu crash.

Ou alors; vous venez de recevoir un nouveau PC et dès que la carte graphique est sollicitée, vous avez un crash.

Vous tombez bien car j’ai déjà rencontré ce problème plus d’une fois, et dans cet article je vais vous montrer 11 solutions qui marchent (surtout la 7ème) pour résoudre ce problème de carte graphique qui crash ou qui freeze.

1. Baisser la température du GPU en dessous de 85°C

La température est la première chose à vérifier lorsque vous êtes confronté à un problème de crash. En effet, les cartes graphiques modernes ont des systèmes de protection pour éviter la surchauffe.

En cas de surchauffe elles peuvent tout simplement arrêter de travailler pour se protéger de la chaleur.

C’est valable surtout dans les cas extrêmes, si le GPU atteint le température max de 100°C.

Mais j’ai déjà vu des cartes graphiques crasher bien avant cette limite des 100°C. En effet à partir de 85°C la carte va commencer à baisser sa fréquence de fonctionnement (GPU throttle) pour réduire la quantité de chaleur produite.

Avoir un GPU qui chauffe au-delà de 85°C n’est pas bon et cela peut amener des instabilités et donc des crashs.

Faite donc tout en votre pouvoir pour garder votre GPU en dessous des 85°C. J’ai rédigé un guide spécialement pour faire baisser la température de sa carte graphique.

2. Mettre à jour les pilotes de votre carte graphique

Vous devez dans l’idéale toujours avoir des pilotes de votre carte graphique à jour. Cela peut paraitre bateau, mais j’ai à de nombreuses reprises été surpris de voir à quel point les pilotes avaient un impact sur la stabilité d’une carte graphique.

Pour vous donner un exemple, j’ai acheté une RTX 3090 peu après sa sortie. Et j’avais des problèmes assez étranges de freezes et de crash aléatoires. Au fur et à mesures du temps, Nvidia a sorti des pilotes qui ont permis d’améliorer la stabilité de ma carte, jusqu’à ne plus avoir de crash ni de freezes du tout.

De plus sachez que à chaque fois qu’un nouveau jeu majeur sort, Nvidia sort aussi des “Game Ready Driver” fait pour améliorer la stabilité dans ce nouveau jeu.

Mettez donc toujours à jour vos pilotes de carte graphique, c’est aussi valable pour les cartes AMD.

3. Réinstaller les pilotes proprement avec DDU

Lors de la mise-à-jour des pilotes il se peut que ceux-ci accumulent des “cochonneries” au fur et à mesure du temps. Ceci peut entrainer des problèmes de stabilités et donc des crashs.

Il existe donc un utilitaire qui s’appelle DDU, qui va faire une désinstallation propre des drivers pour vous en nettoyant bien toutes les valeurs enregistrées dans le registre de Windows afin d’augmenter la stabilité des drivers et donc de votre carte graphique.

4. Enlever tout overclocking appliqué à la carte

L’overclocking est un bon moyen de gagner quelques % de performances sur votre carte graphique gratuitement. Cependant, il se peut que votre overclocking ne soit pas stable.

En effet, même si vous avez validé la stabilité de votre Overclocking en laissant FurMark tourner pendant 20 minutes cela ne veut pas dire que votre carte est tout à fait stable.

Par exemple, j’avais une RTX 2080 Ti que j’avais overcloké : +100 sur les Cores Clocks et +500 MHz sur la mémoire. Tout allait bien sur FurMark. Mais dès que je jouais à Battlefield V avec le Ray Tracing, le jeu crashait. Mon overclock n’était tout simplement pas stable pour cette application.

En fait c’est difficile d’avoir un Overclock stable sur n’importe quel workload, il faut valider l’overclock sur la ou les workloads que vous comptez faire avec votre GPU.

5. Mettre à jour le BIOS de votre Carte Mère

La carte mère peut avoir un impact sur la stabilité général du système et donc de votre carte graphique. Pour en revenir à ma RTX 3090, en mettant à jour le BIOS de ma carte mère j’avais pu aussi améliorer la stablité de mon PC.

Je pense que ça devait avoir avec le fait qu’il s’agit d’une carte PCIe 4.0 et que mon port est en PCIe 3.0. Même s’il y a rétro-compatilité entre ces deux standards, et bien il n’est pas impossible qu’une mise à jour du micro code de la carte mère ait corrigé quelques bugs et donc ait pu améliorer la stabilité du système.

Je vous recommande donc de mettre à jour le BIOS de votre carte mère aussi régulièrement. Les fabricants corrigent des bugs régulièrement et ça peut régler pas mal de crash/freeze aléatoire que vous ayez pu rencontrer.

6. Mettre à jour le VBIOS de la Carte Graphique

Comme son nom l’indique, le VBIOS est un BIOS spécifique au processeur graphique. Il sert à initialiser des paramètres de bases et à gérer des fonctionnalités basiques de la carte.

Ainsi en le mettez à jour, le fabricant peut corriger des bugs, et améliorer la stabilité de la carte graphique. Là encore j’ai mis à jour le VBIOS de ma RTX 3090 pour améliorer résoudre le problème de crash et de freeze aléatoire que je rencontrais.

Mettre à jour le VBIOS est une opération délicate et la manière dont vous pouvez le faire dépends du constructeur de votre carte graphique.

Le mieux est de taper sur Google “Nom de votre carte” + “VBIOS update” pour avoir la démarche adéquate.

7. Vérifier les branchements d’alimentations PCIe

L’un des problèmes qui peut affecter la stabilité de votre GPU et donc générer des crashs c’est l’alimentation.

En effet, il se peut que les connecteurs d’alimentation ne soient pas bien fichés dans les ports PCIe.

Je vous conseille donc d’abord faire un “reseat” des câbles. C’est-à-dire vous déconnectez les câbles d’alimentation PCIe et vous les reconnecter. Certains recommandent de le faire plusieurs fois afin que la friction à répétition entre les parties métalliques à l’intérieur des connecteurs améliore la connexion.

Vous pouvez aussi sinon changer les câbles PCIe pour des nouveaux câbles et voir si les crashs persistent toujours.

Enfin, sachez qu’il est recommandé d’utiliser un câble d’alimentation par connecteur PCIe. En effet, vous pouvez voir sur certains câbles qu’il y a 2 connecteurs à la fois. Pour des cartes graphiques peu gourmandes ça ne pose pas problème.

Mais pour des cartes qui consomment beaucoup, faire passer 250W à travers un seul câble n’est pas forcément une bonne idée.

Essayez plutôt d’avoir un câble dédié pour chaque connecteur PCIe.

8. Changer de bloc d’alimentation

Si ce n’est pas un problème de câbles d’alimentation, alors ce peut que ça soit carrément le bloc d’alimentation en lui même qui pose problème !

En effet un bloc d’alimentation défectueux aura du mal à alimenter la carte graphique lors d’une utilisation intense ce qui même à des problèmes de stabilité. Le GPU va crasher par manque de puissance ou manque de volt sur les rails d’alimentation.

Essayer de tester votre PC avec une autre alimentation.

9. Downclocker votre carte graphique

Le Downcloking ou l’underclocking (guide sur comment le faire) consiste à faire baisser les fréquences de fonctionnement du GPU et plus précisement le “Cores Clocks” pour améliorer la stabilité et faire baisser la consommation électrique.

Si votre GPU n’arrive plus à maintenir les fréquences qu’il est censé atteindre normalement, le downcloker permet de le faire fonctionner moins rapidement mais permet d’enlever ces problèmes de stabilité.

Cette solution, bien qu’efficace, est malheureusement un très mauvais signe pour la santé votre carte graphique.

En effet votre carte est censée fonctionner avec les fréquences que le fabricant a mis par défaut. Si elle n’y arrive pas c’est qu’elle est très certainement défectueuse.

10. Changer la pâte thermique de la carte

Certains modèles de carte graphique ont des solutions de dissipation thermique qui sont mal appliquées.

Ce que je veux dire par là, c’est que, pour refroidir correctement les composant de la carte, les fabricants mettent de la pâte thermique et des pads thermique pour assurer le contact avec le radiateur.

Or, il arrive parfois que sur des modèles mal conçus le contact est soit inexistant soit de mauvaise qualité.

Ainsi on peut sauver une carte graphique en ajoutant des pads thermiques de meilleure qualité et en changeant la pâte thermique appliquée sur la puce.

Mais cette solution vous demandera de désassembler votre carte graphique, ce qui peut être une opération délicate.

Ne le fait que si vous êtes désespéré ou bien que votre carte graphique n’est plus sous garantie.

11. Renvoyer votre carte graphique

C’est malheureusement parfois la seule solution à une carte graphique qui crash. En effet si vous avez fait toutes les autres opérations auparavant et que le problème persiste encore c’est que votre carte graphique est défectueuse.

Pour ma part j’ai pu éviter de renvoyer ma RTX 3090 avec en mettez à jour les drivers, le bios de ma carte mère, et le VBIOS de la carte graphique.

Si rien ne marche, alors il n’y pas de solution miracle, vous devez changer de GPU.

Pour cela faite jouer la garantie si la carte est récente. Normalement le constructeur vous enverra une carte en remplacement du produit défectueux.

Si malgré le remplacement de la carte, le problème persiste c’est que ce n’était peut-être pas le GPU qui posait problème.

Il vous faudra tester d’autres composants pour voir lequel était vraiment défectueux. J’ai rédigé un guide complet sur ce qu’il faut faire lorsque un PC crash en jeu.