Solutions Pour PC qui Freeze/Plante/Crash en jeu [Tuto]

C’est probablement l’un des problèmes les plus frustrant lorsqu’on est un gamer sur PC. Vous jouer tranquillement à votre jeu préféré et là : le jeu crash, plante ou freeze.

J’ai souvent été confronté à ce genre de problème avec les nombreuses machines que j’ai possédé. Voici donc un dossier complet sur comment résoudre les problèmes de PC qui crash/freeze ou plante.

Je vais revenir sur les causes possibles des crashs et j’aborderais les solutions que vous pouvez prendre pour régler le problème.

Il faut voir cet article comme étant une méthode à suivre étapes par étapes.

Les freezes/plantages/crashs dus à un ou des problèmes logiciels

Commençons par les problèmes les plus sympathiques à résoudre, les problèmes logiciels.

On va d’abord vérifier que le problème n’est pas tout simplement dû à un programme buggé, ou à une mise à jour Windows qui a mal tourné.

Même si cela peut paraitre intimidant ce sont heureusement les plus “faciles” à régler. En effet, après quelques manipulations et un peu de patiente vous devriez être capable de retrouver un fonctionnement normal de votre PC.

Il y a cependant 2 cas à distinguer le cas ou c’est juste un programme/jeu qui pose problème ou bien c’est dans plusieurs programmes/jeux.

Le plantage est isolé à un logiciel/jeu en particulier

Si les problèmes sont isolés à un seul programme, cela signifie dans la majorité des cas que c’est tout simplement le programme lui-même qui a un défaut.

En effet, surtout pour des jeux vidéo qui viennent de sortir, avoir des crashs intempestifs n’est pas rare. Le cas récent, et probablement le plus marquant, est celui de Cyberpunk 2077 qui était tout simplement bourré de bugs et notamment de crash.

Pour résoudre ce genre de problème, il n’y a qu’à attendre que les développeurs mettent à jour leur jeu. Votre machine n’a rien à avoir là-dedans.

Je vous recommande tout de même de mettre à jour vos pilotes de carte graphique, Nvidia sort une version optimisée des drivers à chaque sortie d’un jeu majeur. Je vous conseille vivement de les mettre à jour pour bénéficier d’une meilleure stabilité et surtout de performances améliorer.

Le fait que le plantage soit isolé ne signifie pas nécessairement que votre PC n’est pas cause. En effet, il possible pour un type de tâche en particulier, votre PC ne soit pas stable. Par exemple un rendu 3D qui sollicite uniquement le CPU et qui crash peut être le signe d’un CPU instable.

La même chose pour une carte graphique si elle crash dans un jeu “gourmand” mais que ça va dans des jeux moins exigeants il se peut que la carte graphique qui n’a pas l’habitude d’être autant sollicité révèle une faiblesse.

Cela dit, si un de vos composants à un problème, il est assez rare de le voir isolé à une tâche en particulier.

Les plantages/freezes/crashs ne sont pas isolés

Si les plantages apparaissent dans d’autres jeux/applications. Il se peut alors que quelque chose n’aille pas avec votre ordinateur dans son ensemble.

Le plus fréquent, et les plus facile à résoudre sont les problèmes logiciels.

Voici une liste de solutions pour résoudre 90% des problèmes des crash,freezes ou plantage que vous pouvez rencontrer.

Mettre à jour les pilotes : Carte graphiques et carte mères

Les pilotes sont des programmes qui servent à communiquer avec des périphériques ou des pièces de l’ordinateur.

Des pilotes défectueux ou pas à jour peuvent engendrer une multitude de problèmes en tout genre : écran bleu, crash, freeze etc.

Mettez à jour ses pilotes de carte graphique régulièrement aide grandement à améliorer la stabilité de votre machine. Pour vous donner un exemple, lorsque j’avais reçu ma RTX 3090, j’avais des problèmes d’écran noir sous Windows et des crashs.

Au fur et à mesure des mises à jours pilote les crashs ont finis par disparaitre. J’ai fait d’autres trucs pour résoudre ces problèmes de crash liés à la carte graphique, mais la mise-à-jour des driver à probablement contribuée à 80% à la résolution de ce problème.

Comment mettre à jour les pilotes de carte graphiques ?

Pour mettre à jour les pilotes, il vous suffit de vous rendre sur le site Nvidia et d’aller sur la page pilotes. Vous choisissez la version qui correspond à votre carte graphique et vous téléchargez l’exécutable et vous le lancez.

Si vous ne connaissez pas votre carte graphique, j’ai justement fait un tuto détaillé sur comment connaitre les composants de son PC.

L’autre solution est de télécharger l’utilitaire Geforce Expérience qui vous averti quand de nouveaux pilotes sont disponibles.

Enfin j’aimerais attirer votre attention sur des pilotes qui sont très souvent négligés, les pilotes de carte mère. Ce sont les pilotes qui sont disponibles sur les CDs d’installation de carte mère que plus personne n’utilise, or ils sont vachement importants pour votre PC.

Dedans vous trouverez des pilotes audios ou alors de carte réseaux, ou de carte wifi. Les pilotes de chipset aussi sont extrêmement important pour les cartes mères AMD et Intel et sont souvent oubliés.

Comment mettre à jour les pilotes de carte mère ?

Pour mettre à jour ces pilotes, il faut que vous retrouviez le modèle de votre carte mère (lisez mon guide si vous ne savez pas comment faire) et que vous cherchiez sur Internet. En général une simple requête : “Modèle de votre carte mère” + “pilote” ou “driver” et vous tomberez sur le site du fabricant avec une liste de fichier exécutables à télécharger et à installer.

Mettre à jour Windows

Mettre à jour Windows permet parfois de régler des problèmes de stabilité et de crash avec votre PC. Enfaite, elles servent surtout à corriger les problèmes générés par d’autres maj Windows précédentes.

Ce n’est pas une solution qui marche hyper souvent, mais ça vaut toujours le cout d’essayer.

Pour mettre à jour Windows il vous suffit de taper “mise à jour” dans la barre de recherche et de cliquer sur le premier résultat dans la barre de recherche et mettez à jour Windows.

Après un redémarrage, vous devrez avoir la dernière version.

Vérifier l’intégrité de Windows et du Stockage

Une autre solution qui ne mange pas de pain c’est de vérifier si votre Windows n’est pas un peu fatigué…

Pour cela il y a trois commandes que vous verrez absolument partout dans tous les tutos de dépannage :

  • DISM : Il sert à réparer l’image de Windows 10 (une sorte de sauvegarde de Windows si vous préféré). On va donc utiliser trois commandes avec cet outil :
    • Dism /Online /Cleanup-Image /ScanHealth (Pour analyser l’image de Windows 10 afin déterminer si elle est endommagée ou non)
    • Dism /Online /Cleanup-Image /CheckHealth (vérifiez l’intégrité de l’image et si elle réparable ou non)
    • Dism /Online /Cleanup-Image /RestoreHealth (pour réparer l’image en question)
  • sfc/ scannow : souvent utilisé après avoir lancé un DISM, elle sert vérifier les fichiers système et à réparer les éventuels erreur.
  • chkdsk C: /F /R : Sert à détecter et à réparer les anomalies dans le système de fichier.

Si vous rencontrez des difficultés ou des erreurs lorsque vous exécuter ces commandes-là, il y a de fortes chances que votre Windows ait été endommagés.

Les raisons de l’endommagement sont multiples, mais si grâce à ces outils vous trouvez des erreurs et vous les réparer alors il se peut que vous ailliez trouver la cause de vos soucis.

Mettre à jour le BIOS de la carte mère

Le BIOS de la carte mère est souvent négligé par les utilisateurs de PC, pourtant ils ont des répercutions très importantes sur la stabilité générale d’une machine.

En effet sur de nouvelle plateforme, il n’est pas rare d’avoir des crashs/freeze/plantage à cause de bugs dans le BIOS.

Comment mettre à jour le BIOS de sa carte mère ?

Pour mettre à jour le bios de sa carte mère, il faut télécharger une image du BIOS que l’on souhaite installer, et le mettre sur une clé USB (à la racine). Vous rentrez de le BIOS (voir mon tuto comment accéder au bios) et vous utilisez l’utilitaire de “Flashing” du BIOS.

Lors du flashing du BIOS, priez pour que l’alimentation de votre PC ne coupe en plein milieu sinon vous risquez d’endommager de “Brické” votre carte mère. C’est à dire qu’avec un BIOS endommagé l’ordinateur ne peut plus démarrer. La carte mère est inutilisable et l’ordinateur avec.

Virus et Antivirus

Même si c’est de plus en plus rare, des malware (ou logiciels malveillant) sur un ordinateur peuvent le faire planter.

En effet, certains malwares peuvent utiliser de manière démesuré le CPU faisant en sorte que votre machine soit lente et inutilisable. Ils peuvent mener à des crashs ou à des ralentissements de manière inopportune et aléatoire.

Les antivirus peuvent aussi être coupable, en mettant en quarantaine des fichiers importants de logiciels qu’ils pensent être malveillant.

Ce genre de problèmes sont de plus en plus rares. Les antivirus deviennent de plus en plus intelligents.

Les conflits logiciels

Si jamais vous avez installé un logiciel récemment et que depuis, votre PC à des soucis, il y a de fortes chances que programme rentre en conflit avec les jeux et/ou applications que vous utilisez.

Ce n’est pas hyper courant, mais essayez de vous rappeler les dernières applications que vous avez installée et essayez de les désinstaller pour voir si le problème persiste.

Allez dans Paramètres > Applications et fonctionnalités. Vous pouvez trier les applications par date d’installation. Repérer les programmes que vous avez installés depuis que les problèmes sont apparus et désinstallez-les un par un.

Si les crashs ont disparu c’est qu’un des programmes en question générait un conflit.

La solution ultime pour les problèmes logiciels : Formatage + Réinstallation Windows

Après avoir fait toutes ces manipulations, si les problèmes persistent alors il reste toujours la bombe nucléaire du formatage et de la réinstallation de Windows complète de Windows.

Ainsi l’objectif sera d’avoir une installation propre de Windows sans aucun programme ni fichier que vous aviez auparavant.

Comment faire une réinstallation propre de Windows ?

Voici la démarche dans les grandes lignes :

Il vous faut une clé USB Bootable avec Windows dessus. Pour cela il vous suffit de télécharger l‘utilitaire officiel de Windows et de suivre les instructions. Une fois la clé USB créer il vous suffit de redémarrer et de démarrer sur la clé.

Vous suivez les instructions et lorsque vous arriverez au choix de du disque sur lequel installer Windows, n’oubliez pas de formatter le disque. S’il y a plusieurs partitions supprimez les aussi.

Normalement, aucun virus, ni problèmes logiciels ne pourra survivre à cette méthode et vous serez sûr et certain que les problèmes logiciels ont disparus.

Si malgré cela, le problème persiste toujours c’est que votre PC a malheureusement un problème bien plus difficile à diagnostiquer et à réparer : un problème matériel.

Les freezes/plantages/crashs dus à un ou des problèmes matériels

Bon, à ce stade, il est clair qu’une ou plusieurs pièces de votre PC sont défectueuses.

Il va falloir aller trouver la pièce qui à un problème et la changer.

Si vous avez un PC portable, vous pouvez encore vous en sortir. Par exemple si c’est le SSD ou la RAM qui font défaut, dans l’immense majorité des PC portables ces pièces sont remplaçables.

Sinon si c’est les CPU, la carte graphique ou encore l’alimentation, alors vous devrez faire réparer ou remplacer votre machine par le fabricant ou un professionnel.

Faire des tests pour isoler le ou les composants défectueux

Dans cette section je vais vous montrer sommairement comment tester chaque composant de votre PC afin de détecter celui qui est fautif.

Tester sa RAM

C’est le premier composant que l’on vérifie lorsque le PC commence à avoir un comportement instable.

Pour tester la RAM on va utiliser deux utilitaires : un test de Windows et un logiciel appelé MemTest86.

Tester sa RAM avec l’utilitaire de Windows

Le diagnostic de Mémoire Windows est outil de test de la mémoire RAM de votre ordinateur fournis directement avec Windows. Vous n’avez rien à télécharger ni a installer.

Pour le lancer il vous suffit de taper dans la barre de recherche : “diagnostic de mémoire Windows”.

Dans les résultats de recherches il devrait vous proposer ce programme. Cliquez dessus et faite “Redémarrer maintenant et …”

Votre PC va redémarrer tout seul et au lieu de lancer Windows il va lancer l’utilitaire de Test.

Laissez le test tourner jusqu’à la fin.

S’il trouve quelque chose alors une ou plusieurs barrettes de RAM sont défectueuses.

Super ! Vous avez trouvé votre coupable.

Si il ne trouve rien alors il va falloir passer à quelque chose de plus costaud.

En effet, le test mémoire de Windows, n’est pas forcément le plus fiable. Si il ne trouve rien, ça ne veut pas dire que votre RAM est en parfait état.

On va donc utiliser le “goldstandard” des logiciels de test mémoire MemTest86.

Tester sa RAM avec MemTest86

Allez sur le site officiel de MemTest86 et télécharger le logiciel. Vous obtiendrez un fichier zip qu’il faudra extraire. Pour utiliser le logiciel il vous faudra un clé USB.

En effet le logiciel va “s’installer” dessus et il n’aura pas besoin de Windows pour fonctionner. Pour le mettre sur la clé, il y a un exécutable dans le fichier à utiliser. Vous suivez les instructions et normalement vous aurez une clé USB bootable avec MemTesT86 dessus.

Redémarrez votre PC et faite le booter sur la clé USB avec MemTest dessus.

Lorsque vous lancer le test, sachez qu’il n’y a pas vraiment de fin au test de MemTest. En effet le logiciel va faire des “pass” sur la mémoire de PC.

Plus la RAM est endommagée et plus il trouvera d’erreur rapidement, à la première “pass” par exemple.

En général, on recommande faire 3 “pass” entière sans erreur pour affirmer que la RAM est saine.

Plus vous avez de RAM, et plus le processeur prendra du temps. Je vous conseille donc de lancer le processus durant la nuit et de voir au petit matin le résultat.

Si MemTest85 a trouvé une erreur vous pouvez être sûr que votre Ram a un défaut. Sinon, vous pouvez considérer votre RAM comme étant saine.

Tester sa carte graphique

Le meilleur moyen pour savoir votre carte graphique est défectueuse est de la tester avec le logiciel Furmark.

Tester avec Furmark

Furmark est un logiciel de stress test conçu pour créer une charge de travail déraisonnable pour le GPU, le forçant a consommer le maximum d’énergie possible. Il va donc stresser la puce, mais aussi les étages d’alimentations du GPU.

Grâce à Furmark on va pouvoir faire une 1 pierre deux coups.

On va pouvoir voir si votre carte graphique surchauffe dans ces conditions. Et surtout on pourra valider la stabilité de la carte.

Si le logiciel crash alors vous pouvez en déduire que votre carte graphique n’est pas stable. Si vous l’avez overclocké, alors vous pouvez considérer que votre oveclock n’est pas validé.

Si il ne crash, il y a de grandes chances pour que votre carte soit valide. Cependant, il y a d’autres test à faire pour en sûr à 100%.

Enfin sachez qu’il y a des signes qui ne trompent pas sur la santé d’un GPU, si vous voyez des artefacts graphiques à l’écran, alors votre carte est probablement en train de mourir…

Tester son CPU

Pour tester votre CPU on va utiliser le logiciel PRIME 95. Il est souvent utilisé pour valider la stabilité de l’overclock à cause du stress considérable qu’engendre les tâches demandés par Prime95 sur le CPU.

Téléchargez et installez le logiciel sur votre machine. Lorsque vous le lancez, il va vous demander quel type de test vous voulez faire.

Choisissez le smallest FFTs.

Et observez votre processeur souffrir pendant au moins 20 minutes.

Comme pour Furmark, on va pouvoir tester à la fois la stabilité et si votre refroidissement est adapté à votre CPU.

Si votre CPU surchauffe, alors ça peut expliquer en partie les problèmes que vous rencontrez.

Si le test crash, ou échoue (le logiciel va vous dire si votre CPU réussie ou pas) alors vous pouvez en conclure que votre processeur a probablement un souci.

Un autre test que pour vérifier la stabilité du CPU est Cinebench. Il utilise le jeu d’instruction AVX ce qui met une charge considérable sur le CPU. Il permet aussi de vérifier les performances brutes du processeur.

Si votre CPU crash sur Cinebench, alors vous pouvez être sûr qu’il a un problème.

Si il n’y a aucun problème sur Cinebench et sur Prime95 vous pouvez considérer votre processeur comme étant stable.

Tester son SSD/HDD

Pour tester la santé de votre SSD ou HDD téléchargez et installez le logiciel CrystalDiskInfo.

Il vous donnera l’état de santé de votre stockage ainsi que la température.

S’il détecte un problème, alors ça veut dire que votre SSD/HDD est en train de rendre l’âme.

Sauvegardez immédiatement tous les fichiers importants que vous avez.

Tester son Alimentation

Si aucun des 4 composants qu’on a testés avant ne vous a donné de soucis alors il est possible que ça soit votre alimentation qui soit défectueuse.

En effet, il se peut que lorsque vous lancez des programmes gourmands comme des jeux, votre alimentation ne soit pas capable de délivrer un courant stable ou suffisamment de courant.

Cela peut arriver si par exemple votre carte graphique demande plus de courant que ce que votre alimentation peut délivrer. La carte ne recevant pas assez de courant va alors faire crasher le jeu.

Si vous êtes un peu limite au niveau de la puissance de votre alimentation sachez que c’est peut-être la cause de vos soucis.

D’après mes tests, même si la consommation est d’une carte est officiellement de 350W par exemple, des pics de consommation peuvent aller jusqu’à plus de 420W (c’est le cas sur ma RTX 3090).

Si vous êtes juste au niveau de l’alimentation alors ce pic de courant peut faire crasher le jeu et même amener à des redémarrages intempestifs.

Pour tester si votre alimentation tient le coup on va lancer deux stress test en même temps : Cinebench et Furmark.

Votre machine sera alors dans scénario improbable où le CPU et le GPU sont utilisés à fonds.

Si lorsque vous faite ça l’un des programmes crash ou encore que vous avez un bleu screen, ou pire que votre PC s’arrête, c’est que quelque chose ne va peut-être pas avec votre alimentation.

Cela dit, ce test ne garantit pas d’isolé le fait que ça soit l’alimentation qui soit en cause.

La méthode ultime pour résoudre les problèmes de crash/freeze/plantage de votre PC

Si aucuns des tests n’a permis d’isoler fermement la cause, alors vous n’aurez pas d’autres choix que de tester chaque composant de l’ordinateur un par un en changeant une pièce à la fois.

Tout d’abord essayer de trouver un moyen de reproduire le crash/plantage/freeze qui vous préoccupe.

Si le crash est aléatoire, il vous faudra vous armer de patiente.

Vous allez devoir tester quelle est la pièce défectueuse en changeant un composant à la fois du PC sur une installation clean de Windows et en faisant des tests.

Si en changeant on en remplaçant un composant, le PC fonctionne c’est que le composant que vous avez retiré était défectueux.

Les composants qui ont tendance à flancher le plus souvent sont : la RAM, l’alimentation et la carte mère et les disques durs.

La première chose à tester est donc la RAM car c’est le plus simple. Si en changeant de RAM le problème disparait c’est que votre RAM était défectueuse.

Après c’est le disque dur qu’il faut tester. Enlevez le de votre PC et regardez si les problèmes continues.

Ensuite c’est l’alimentation qu’il faut tester. Changer l’alimentation de votre PC pour voir si les problèmes sont toujours là.

Et en dernier, car c’est le plus fastidieux, je changerai la carte mère. A ce stade il est fort probable que ça soit elle le problème.

Bien sûr je suis conscient que cette solution n’est pas à la portée de tout le monde.

En fait c’est plus le travail d’un dépanneur professionnel qu’autre chose.

Mais si vous avez des pièces de rechange en rab, ça vaut le coup de tester les pièces une par une.