Accueil » Hardware PC » Combien De Cœurs Processeur Pour Jouer [2021] ?

Combien De Cœurs Processeur Pour Jouer [2021] ?

Le processeur est une des pièces les plus importantes dans un ordinateur, et notamment pour le gaming sur cette plateforme. Si vous vous êtes déjà intéressés de plus près ce qui différencie les différents processeurs entre eux dans leurs caractéristiques techniques, le nombre de cœurs est une des premières données qui a dû vous sauter aux yeux.

Nous allons donc répondre ici à la fameuse question : combien de cœurs de processeur faut-il pour jouer sur PC ?

En général, il est recommandé d’avoir au moins 6 cœurs pour du gaming. Pour des configurations haut de gammes, on peut monter jusqu’à 8 cœurs et plus. En dessous de 6 cœurs, les jeux récents (moins de 2 ans) auront du mal à tourner correctement.

L’importance des cœurs de processeur

Qu’est ce qu’un cœur de processeur ?

Avant toute chose, il est évidemment important d’expliquer plus clairement ce qu’est un cœur de processeur.

On appelle communément cœurs de processeur, ce que sont en réalité les cœurs physiques d’un CPU, à ne pas confondre avec les cœurs logiques (dont nous parlerons plus tard). Ils représentent, à la base, le nombre d’instructions qui peuvent être effectuées sur la machine.

Par instruction, nous entendons toutes les tâches exécutées sur votre PC, qui demande donc d’utiliser le processeur, comme (grossièrement) lancer l’exécution d’un logiciel, lire une vidéo, charger une page web, etc.

Mais vous vous dites peut-être que vous avez déjà réalisé plusieurs tâches en même temps, avec un CPU qui a un nombre de cœurs limité, et c’est normal, car toutes les instructions sont réalisées en série sur chaque cœur, attendant chacune leur tour pour être traitée.

Auparavant, nous n’avions donc qu’un seul cœur pour tout gérer, avant de passer sur des CPU multi-cœurs, pouvant traiter de plus en plus de tâches simultanément et de plus en plus rapidement.

L’impact du nombre de cœurs sur les performances

Nombre de cœursGammes CPU IntelGammes CPU AMDUtilisations prévues
2 cœursCeleron / Pentium/Bureautique
4 cœursCore i3Ryzen 3Bureautique, gaming léger
6 cœursCore i5Ryzen 5Gaming
8 cœursCore i7 / Core i9Ryzen 7Gaming, tâches plus lourdes
10 cœurs et plusCore i9Ryzen 9 / ThreadripperTâches très lourdes

Vous vous en doutez donc, plus un processeur a de cœurs, mieux c’est. Mais est-ce une règle universelle pour tous les processeurs et toutes les tâches, dont notamment le gaming ? La réponse est évidemment loin d’être aussi simple.

Le premier intérêt d’avoir plusieurs cœurs est évidemment de les utiliser au maximum simultanément. Le truc, c’est qu’il faut encore que les programmes (dont les jeux) que vous utilisez avec votre CPU, puisse répartir les instructions entre vos différents cœurs, ce qui est loin d’être toujours le cas. Pour cause, cela peut dépendre du type de tâche demandée, de la puissance requise pour la réaliser, de l’architecture du logiciel utilisé, etc.

Pour donner un exemple simple, imaginez que le processeur soit une usine, que les cœurs soit des ouvriers et que le programme que vous voulez exécuter soit la tâche qu’ils doivent faire. Si la tâche ne peut être réalisée qu’avec quatre personnes, en avoir douze voulant travailler dessus ne servirait à rien, si ce n’est qu’apporter un gain minime à la tâche, voire parfois, la faire baisser en productivité. On préférera donc rediriger les ouvriers restants vers des autres tâches, et c’est exactement ce qu’il se passe dans un ordinateur.

Pour vous aider à y voir un peu plus clair, voici une liste des nombres de cœurs les plus courants, qu’on peut retrouver sur les différentes gammes de processeurs actuels :

  • 2 cœurs : Révolutionnaire à une époque, les processeurs « Dual Core » sont aujourd’hui soit très bas de gamme, soit juste obsolètes. Ils servent surtout pour de la bureautique, avec un usage des plus basiques. Les CPU à 2 cœurs se trouvent surtout chez Intel aujourd’hui, via les gammes Celeron et Pentium.
  • 4 cœurs : Les processeurs « Quad Core » représentent aujourd’hui l’entrée de gamme. Cependant, contrairement à ce qu’on peut penser en premier lieu, ils ne se destinent pas seulement à de la bureautique, mais aussi à du gaming. En effet, il faut savoir qu’encore beaucoup de jeux (surtout ceux sorties avant 2015) ne sont optimisés que pour 4 cœurs, donc ils peuvent suffirent dans certains cas. Cependant, les choses changent, la technologie évolue, et les jeux de plus en plus gourmands sont donc optimisés pour plus de cœurs, commençant à laisser les Quad Core sur le banc de touche. Aujourd’hui, on les retrouve surtout du côté de la gamme Core i3 chez Intel, et de la gamme Ryzen 3 chez AMD.
  • 6 cœurs : Là, on part déjà sur du beaucoup plus correct, en entrant dans le milieu de gamme des processeurs par la même occasion. Les « Hexa Core » (ce qui signifie 6 cœurs) sont les CPU recommandés pour pouvoir jouer tranquillement à moyen terme. Comme nous l’avons dit, les temps changent, et les processeurs ont besoin d’envisager plus de cœurs pour allouer plus de puissance. Depuis ces dernières années, les jeux sont optimisés de plus en plus pour 6 cœurs, et il y a même un avantage pour les titres plus anciens faits pour 4 cœurs, car cela permet de laisser 2 cœurs de libres, permettant d’aborder un potentiel multitâche plus sereinement, ou alors de laisser une marge aux logiciels tournant en fond, ainsi qu’à Windows, qui avec le temps, est lui aussi devenu de plus en plus gourmand. On peut aussi envisager d’autres tâches un peu plus lourdes comme du streaming, sur des jeux pas trop gourmands ou récents. Les CPU Hexa Core sont aujourd’hui la marque de fabrique des gammes Core i5 chez Intel et Ryzen 5 chez AMD.
  • 8 cœurs : On entre maintenant dans le haut de gamme, avec les CPU « Octo Core » (ce qui signifie 8 cœurs). Pour le gaming et plein d’autres tâches, il s’agit du choix optimal pour plusieurs raisons. Les principales étant que la puissance totale fournit pour la très grande majorité des tâches est déjà bien suffisante, dont le gaming. Et que pour ce domaine en particulier, il est très intéressant de posséder un processeur future-proof. On le répète encore une fois, mais les jeux deviennent de plus en plus demandeurs, notamment sur le CPU, où bien que les jeux soient surtout optimisés pour 6 cœurs, certains commencent déjà à monter à 8 cœurs. Il faudra donc s’attendre à ce que dans un avenir plus ou moins proche, les jeux sur PC demandent toujours de plus en plus de cœurs pour fonctionner de manière optimale. Et même sans parler de l’avenir, un Octo Core est déjà très utile, offrant une productivité accrue pour de nombreuses tâches, comme le montage vidéo, la modélisation 3D ou encore le streaming, domaine pour lequel un processeur avec au moins 8 cœurs est conseillé. Ils peuvent se retrouver chez Intel via les gammes Core i7 ou Core i9 ou encore chez AMD avec la gamme Ryzen 7.
  • 10, 12, 14, 16 & + cœurs : À partir de 10 cœurs, on commence à être dans le très haut de gamme. Ne passons pas par quatre chemins, aujourd’hui, pour le gaming, ces nombres de cœurs n’ont absolument aucune utilité. Même si vous souhaitez inscrire ça dans une volonté d’assurer l’avenir de votre machine, il y a très peu de chances pour que vous gardiez un CPU possédant 10 cœurs ou plus, d’ici à ce que les jeux aient une optimisation répandue pour ce nombre de cœurs. Cette quantité sert surtout pour des usages bien plus gourmands que du gaming ou pour un gain de productivité à un niveau professionnel. Si vous êtes tout de même intéressés par de tels nombres de cœurs, vous pouvez en trouver chez les processeurs de la gamme Core i9 chez Intel, ainsi que chez les gammes Ryzen 9 et Threadripper (guide pour savoir quelle est la différence entre ces deux gammes de processeurs) du côté d’AMD.

Single Core Vs Multi Core performance, lequel est le plus important ?

Même si on peut penser que plusieurs cœurs de processeurs valent forcément mieux qu’un, il se trouve que la réalité des choses peut être surprenante.

Pour un CPU, il existe deux manières de voir ses performances : en « Single Core » ou en « Multi Core ». Les noms parlent pour eux-mêmes, on définit la puissance qui est atteinte avec l’utilisation d’un seul cœur et l’utilisation de plusieurs cœurs. Pourquoi on les différencie ? Tout simplement car les logiciels exécutés sur un ordinateur ne demandent pas forcément l’exploitation de tous les cœurs.

La manière la plus simple (et la plus grossière) de calculer ces performances, est via la fréquence en GHz qui peut être atteinte au maximum sur un cœur pour le Single Core, et la moyenne obtenue de cette fréquence sur le total des cœurs pour le Multi Core.

Pour une façon plus précise de visualiser les performances d’un processeur, mais aussi bien plus compliquée, il faut obtenir les IPC, pour Instructions Par Cycle. On entre ici dans un domaine extrêmement complexe, mais pour faire très simple, elle se multiplie avec la fréquence, qui elle-même représente le nombre de cycles d’horloge par seconde, symbolisant le nombre d’opérations pouvant être effectués à la seconde, correspond à la vitesse du processeur. Par exemple, un CPU à 3 GHz représente 3 milliards de cycles par seconde, qu’on peut donc venir multiplier par la valeur des IPC d’un cœur. Évidemment, plus la valeur sera grande, mieux cela sera. Dans la théorie, il vaut donc mieux une haute valeur IPC qu’une haute fréquence ou beaucoup de cœurs. Pour reprendre l’exemple de notre usine, en logique, il vaut mieux quatre ouvriers qui travaillent beaucoup, que six qui traînent tous un peu.

Mais dans les faits, que vaut-il mieux donc privilégier (surtout pour les jeux) : le Single Core ou le Multi Core ? Eh bien, il n’y a malheureusement pas vraiment de réponse précise, cela sera surtout selon vos utilisations. Sur de la bureautique avec certains types de programmes ou avec des vieux jeux, autant privilégier un processeur plus fort en Single Core. Mais dans la théorie, pour le gaming plus récent et d’autres tâches lourdes, un processeur spécialisé dans le Multi Core sera potentiellement le mieux.

Heureusement, les processeurs d’aujourd’hui poussent de moins en moins à devoir faire un choix, avec des CPU puissants à la fois en Single Core et en Multi Core, bien que ce dernier soit surtout privilégié, étant donné qu’un certain cap de puissant ait été atteint depuis plusieurs années, pour les performances Single Core.

L’importance des threads

Nous parlions de cœurs logiques tout à l’heure, il s’agit justement de l’un des termes désignant les threads.

Les threads sont d’une certaine façon des cœurs virtuels au sein d’un cœur physique, permettant d’exécuter plusieurs tâches en parallèle. Grâce à la technologie du « Hyper-Threading » chez Intel ou « SMT » (pour Simultaneous MultiThreading) chez AMD, les threads peuvent être doublés dans un seul cœur physique, donnant donc aujourd’hui le double du montant des cœurs physiques en threads sur un processeur, permettant d’augmenter significativement les performances.

Reprenons une fois de plus l’exemple de notre usine. Si un cœur représente un ouvrier, il faut voir les threads comme les tâches qu’il peut exécuter en même temps, lui permettant donc de traiter deux choses à la fois.

Avec cette nouvelle donnée, on peut potentiellement se demander : combien faut-il de threads pour du gaming ?

Même s’il peut être légitime aux premiers abords de se poser la question, sur les processeurs récents (sauf exception), un cœur vaut deux threads, donc en revient au final au nombre de cœurs nécessaires pour le gaming. Certains titres sont plus optimisés sur les threads, d’autres sur le nombre de cœurs physiques, mais c’est toujours au cas par cas.

Conclusion : combien faut-il de cœurs de CPU pour jouer sur PC ?

Au final, combien de cœurs de processeur sont-ils nécessaires pour jouer ? Et combien pour en profiter d’une façon optimale ? Actuellement, voici notre réponse :

  • Pour jouer à des anciens jeux : 4 cœurs
  • Pour jouer à tout sur le moyen terme : 6 cœurs
  • Pour jouer à tout sur le long terme : 8 cœurs ou plus

Évidemment, comme nous l’avons abordé plusieurs fois dans cet article, les cœurs ne font pas tout, et il est intéressant de s’intéresser de plus près aux données de chaque CPU, ainsi qu’aux benchmarks de ces derniers.

Plus largement, le processeur ne fait pas tout dans un PC, surtout pour du gaming. Les autres pièces sont toutes aussi importantes, comme la carte graphique, la RAM, etc.

À noter aussi que les jeux sur PC, comme de nombreux logiciels, dépendent aussi pas mal des optimisations faites par les développeurs de chaque titre, selon les différents processeurs. Cela veut dire que bien qu’un CPU ait l’air d’afficher la même puissance qu’un autre, sans compter les tonnes de petits ou gros paramètres complexes à prendre en compte sur un processeur, les performances qu’il va afficher dans un jeu pourront donc être différentes entre chacun.

Voici notre sélection des meilleurs composants pour votre PC